Le français réformé inventé en 2017

Parlez-nous des mots que vous aimez !
Répondre
Luce
Jeune colibri
Messages : 12
Enregistré le : 07 avril 2017, 13:20
Localisation : Toulouse
Contact :

Le français réformé inventé en 2017

Message par Luce »

Spleen, bonjour !
J'ai réfléchi au manière dont on pourrait rendre le langue français non sexiste. J'en ai discuté avec des idéo-linguistes . J'ai également soumis ce réforme sur un forum consacré au langue français, . Je vous fais part ici de mes idées de réforme.

Tout d'abord, rappelons qu'en latin, trois formes existent pour les adjectifs : le féminin, le masculin et le neutre. Par exemple, l'adjectif « blanc » se dit en latin : « album » au neutre, « alba » au féminin et « albus » au masculin. L'évolution sexiste de la langue a fait que le forme masculin a disparu en français. On s'est donc mis à utiliser systématiquement le forme neutre pour parler des êtres masculins.
Exemple d'un adjectif en français classique (sexiste) :
neutre → joyeux
masculin → joyeux
féminin → joyeuse

Je constatai que, pour tenter un langage non sexiste, beaucoup de personnes ont eu récemment recours à des formes tels que : « joyeux·se ». Cependant, je n'adhère pas à un tel écriture car la prononciation en est énigmatique. Avant d'avoir eu l'idée dont je vous ferai part ci-dessous, j'expérimentais l'emploi des formes telles que : « joyeuseux » pour créer un forme neutre qui viendrait s'ajouter au forme féminin « joyeuse » et au forme masculin « joyeux ». Cependant, le problème de cela était que le forme masculin restait le plus court alors que le forme neutre était le plus long; ce qui faisait percevoir le masculin comme le forme basique, donc neutre en quelque sorte, alors que le forme neutre « joyeuseux » était l'accumulation lourd des formes féminin et masculin. L'effet qui s'en dégageait était le suivant.
masculin (joyeux) → forme basique
féminin (joyeuse) → forme semi-basique
neutre (joyeuseux) → forme accumulateur lourd


Le réforme que je propose maintenant est donc de garder, comme en français classique, le forme court pour le genre neutre mais de créer un forme masculin différent.


Tout d'abord, signalons que, par le présent réforme, les noms désignant des choses des concepts ou des êtres dont le sexe n'est pas précisé adoptent le genre neutre et non plus ni le masculin ni le féminin.

Les articles définis singuliers sont les suivants.
neutre → le Cet article peut toujours fusionner comme en français classique, donnant ainsi les forme « du », « au », « duquel » et cetera.
féminin → la
masculin → lo

Pour rendre le genre masculin, j'ajoute le suffixe ou au manière suivant.

neutre → joyeux
féminin → joyeuse
masculin → joyeusou (prononciation : \ʒwa.jø.zu\
masculin pluriel → joyeusoux (prononciation : \ʒwa.jø.zu\

neutre → un
féminin → une
masculin → unou (prononciation : \y.nu\)

neutre → régisseur
féminin → régisseuse
masculin → régisseusou (prononciation : \ʁe.ʒi.sø.zu\)
masculin pluriel→ régisseusoux (prononciation : \ʁe.ʒi.sø.zu\)

neutre → créateur
féminin → créatrice
masculin → créatrou (prononciation : \kʁe.a.tʁu\)
masculin pluriel → créatroux (prononciation : \kʁe.a.tʁu\)

neutre → prioritaire
féminin → prioritaire
masculin → prioritaire Les mots épicènes restent épicènes.

Les mots qui, en français classique, ne diffèrent pas oralement entre le féminin et le masculin deviennent épicènes.
neutre → joli
féminin → joli
masculin → joli

neutre → étudiant
féminin → étudiante
masculin → étudiantou (prononciation : \e.ty.djɑ̃.tu\)
masculin pluriel → étudiantoux (prononciation : \e.ty.djɑ̃.tu\)

neutre → esthéticien
féminin → esthéticienne
masculin → esthéticiénou (prononciation : \ɛs.te.ti.sje.nu\)
masculin pluriel → esthéticiénoux (prononciation : \ɛs.te.ti.sje.nu\)

neutre → actif
féminin → active
masculin → activou (prononciation : \ak.ti.vu\)
masculin pluriel → activoux (prononciation : \ak.ti.vu\)

neutre → particulier
féminin → particulière
masculin → particuliérou (prononciation : \paʁ.ti.ky.lje.ʁu\)
masculin pluriel → particuliéroux (prononciation : \paʁ.ti.ky.lje.ʁu\)

neutre → blanc
féminin → blanche
masculin → blanchou (prononciation : \blɑ̃.ʃu\)
masculin pluriel → blanchoux (prononciation : \blɑ̃.ʃu\)

neutre → maître
féminin → maîtresse
masculin → maîtrou (prononciation : \mɛ.tʁu\)
masculin pluriel → maîtroux (prononciation : \mɛ.tʁu\)

neutre → prince
féminin → princesse
masculin → prinçou (prononciation : \pʁɛ̃.su\)
masculin pluriel → prinçoux (prononciation : \pʁɛ̃.su\)

Les adjectifs qui, en français classique, comportent un forme plus court lorsqu'iels sont suivis d'un nom masculin commençant par un voyelle prennent ce forme au genre neutre.
neutre → vieil
féminin → vieille
masculin → vieux
masculin suivi de voyelle → vieuil

neutre → bel
féminin → belle
masculin → beau
masculin suivi de voyelle → beaul

neutre → fol
féminin → folle
masculin → fou
masculin suivi de voyelle → foul

EXEMPLES :
un bel régisseur (neutre)
une belle régisseuse (féminin)
unou beau régisseusou (masculin)
un bel artiste (neutre)
une belle artiste (féminin)
unou beaul artiste (masculin)

CAS PARTICULIERS :

neutre → cel / cels
féminin → celle / celles
masculin → celui / ceux

neutre → toustes
féminin → toutes
masculin → tous

neutre → froeur J'ai préféré créer le mot « froeur » que le mot « sère » afin que les mots tels que « fraternel », « fratricide » et cetera restent cohérents. Aussi, l'inconvénient du mot « sère » est que cel-ci aurait beaucoup d''homonymes.
féminin → soeur
masculin → frère

neutre → un être avunculaire
féminin → une tante
masculin → unou oncle

neutre → un nep
féminin → une nièce
masculin → unou neveu

neutre → un âne
féminin → une ânesse
masculin → unou ânou
masculin pluriel → des ânoux

neutre → un canne ou un canard
féminin → une canarde
masculin → unou canardou
masculin pluriel → des canardoux

neutre → un bovin
féminin → une vache
masculin → unou taureau

neutre → un bouvre
féminin → une chèvre
masculin → unou bouc

neutre → tout Ce terme devient épicène, ce qui signifie que le mot « toute » disparaît.

neutre → ce Ce terme devient également épicène et prend le forme cet devant un voyelle. Le mot « cette » disparaît.

Ces disparitions de formes féminins sont dus au disparition de genre grammatical pour les noms ne désignant pas des êtres sexués.

Comme pronoms personnels, j'utilise les pronoms « iel » et « iels ».
neutre singulier → iel
féminin singulier → elle
masculin singulier → il ou lui
neutre pluriel → iels
féminin pluriel → elles
masculin pluriel → ils ou eux

Comme pronoms possessifs, j'utilise les pronoms « man », « tan » et « san ».
neutre → man, tan, san
féminin → ma, ta, sa
masculin → mon, ton, son

Le pronom impersonnel « il » est soit omis soit remplacé par « ce ».
« Il faut que » devient « Ce faut que » ou « Faut que ».
« Il pleut » devient « Ce pleut » ou « Pleut ».
« Il fait beau » devient « Ce fait bel » ou « Fait bel ».
« Il est trois heures » devient « C'est trois heures » ou « Est trois heures ».
« Il est nécessaire que » devient « C'est nécessaire que » ou « Est nécessaire que ».
« Il s'agit de » devient « Ce s'agit de » ou « S'agit de ».
« Il y a » devient « C'y a » ou « Y a ».
« Y a-t-il » devient « Y a-ce ».
Avatar du membre
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4080
Enregistré le : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Le français réformé inventé en 2017

Message par Montparnasse »

Bonjour Luce,

Ton effort est intéressant. Merci de l'avoir partagé sur Spleen. ;)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.
Avatar du membre
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 499
Enregistré le : 22 décembre 2016, 20:46

Re: Le français réformé inventé en 2017

Message par Le Merle Blanc »

Bonjour Luce.
Pour reprendre les mots de Montp, Je salue l'effort intéressant qu'il t'a fallu pour toutes ces modifications...
Seulement, moi j'espère qu'elles ne sortirons pas du domaine de l'imaginaire ( ceci étant un avis purement personnel)
Si cela devait se faire, ou en partie, je ne te cache pas que je ne les emploierais pas, je resterais fidèle à la belle langue
que j'ai appris il y a plus de cinquante ans sur les bancs de l'école... Pour moi, toutes ces réformes sur notre belle langue
française, ne servent à rien! elles ne conduisent qu'à un appauvrissement et une dénaturation de notre langage... à plus
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau
Avatar du membre
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4080
Enregistré le : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Le français réformé inventé en 2017

Message par Montparnasse »

Voilà qui est tranché ! :mrgreen:
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.
Répondre