Majeure

Répondre
Avatar du membre
Liza
Grand condor
Messages : 1533
Enregistré le : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Majeure

Message par Liza »

      Majeure

   Ce n’est pas que j’imaginais le grand amour, je vivais juste avec vous, sans me dire que cela durerait toujours. Enfin, je souhaitais qu’un bon moment, ça tienne le coup. C’est joli de penser cela, de croire que je ne suis pas différente, pour moi, la séparation est inhérente. Retrouverais-je mes repas du soir et mes petits déjeuners devant la télé avec mes tartines de miel au chocolat en changeant de chaîne sans me décider ? Et voilà, mon mythe se casse la gueule et mon enfance se barre avec. Devenir grande fera le deuil de ma famille presque parfaite. Elle, elle pleure dans le téléphone, me demandant de ne pas lui en vouloir, puis-je en vouloir à quelqu’un quand ma maison devient nulle part.
   Je retire toutes les photos déjà falsifiées puisque nos sourires ont bien changé. Ce n’est pas très intelligent, ce n’est pas une idée de grande de parler de ça, je préfère écrire ma rancœur afin de noyer mes peurs en voyant, doucement, se faner ma famille d’accueil. C’est une réaction d’enfant, pourquoi tout déballer maintenant, mais comment puis-je dire que j’en veux au chrono et, les rimes, c’est ce que je fais de mieux, m’a-t-on dit, il faut bien que je m’exprime et cela oblige à lire mes mots.
   Je revis nos midis dans la véranda, j’entends le bruit du vent, le clocher qui sonne sept heures. Je pensais à vous sans me dire pour toujours, enfin, j’imaginais que cela tiendrait le coup. C’était bien de le croire, penser ainsi que je ne suis pas différente. Le temps de partir sans avoir où aller, sans personne où se réfugier. Sans savoir quoi ni où construire, pas d’envies donc pas de regrets.
   Je suis dans l’amas des gueules cassées, peuplé d’enfants qui ne savent plus aimer. La démographie fait des bébés, à trop croire en l’homme, certaines se laissent abuser. Partir de rien et se faire toute seule avec du vide plein les mains, sans vergogne mon sourire s’égare en chemin, parce que ce genre de quotidien ne plaît plus à personne. Lorsqu’il y a de la place pour des prières et une croix, le plus souvent cela sonne l’ornière, c’est mortifère.
   Ne comptez pas sur moi pour sauter du couffin sans harnais ni coussin.

      Liza
On ne me donne jamais rien, même pas mon âge !
 
Ma page Spleen...
Avatar du membre
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4086
Enregistré le : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Majeure

Message par Montparnasse »

Partir de rien et se faire toute seule avec du vide plein les mains
:super: pouce up
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.
Répondre