Je suis de la génération

Répondre
Avatar du membre
Blacktears
Jeune colibri
Messages : 42
Enregistré le : 09 avril 2017, 15:49

Je suis de la génération

Message par Blacktears »

Texte écrit à l'atelier d'écriture de la FAC, qu'il faut que je retravaille mais je vous poste quand même le premier jet :)

Je suis de la génération qui est née dans une boîte en béton et qui n’a jamais respiré qu’un air vicié de pollution. Je me souviens d’ailleurs des journées où son seuil est si élevé que la vitesse est limitée à 70 km/h sur autoroute et où les transports en communs sont gratuits. Je ne suis pas des générations qui ont tué la Nature, mais je suis de celle qui perpétue le massacre. Je suis de la génération de l’obsolescence, des emballages en plastiques et de la surconsommation. Je suis de la génération qui n’a jamais manqué de rien et qui a même parfois trop eu. Je suis de la génération qui voit s’éteindre des espèces millénaires et qui ne fait quasiment rien pour y remédier. Je suis de la génération des « mers de déchets » et des tortues assassinées par des pailles en plastique. Je suis de la génération des marées noires et des mouettes qui s’étouffent dans le pétrole. Je suis de la génération qui a complètement déglingué le climat et où les catastrophes naturelles se multiplient. Je me souviens des inondations récentes, qui ont frappé des milliers de personnes en France. Je suis de la génération où il ne neige plus en hiver à cause du réchauffement climatique, et où l’été est semblable à une fournaise. Je me souviens notamment des feux de forêts causés par la chaleur, ainsi que de la canicule et des violents orages de 2003 qui ont provoqués de nombreuses morts chez les personnes âgée, et qui ont démoli une partie de mon toit.
Je suis de la génération qui ne comprend pas ses grands-parents et qui délaisse ses parents pour la compagnie d’un Smartphone. Je suis de la génération des conversations silencieuses, des face-à-face morts au profit des discussions à travers des écrans virtuels et des réseaux sociaux, et je suis de la génération qui préfère s’y réfugier plutôt que d’affronter la réalité. Je me souviens que mes amies avaient à peine 12 ans quand elles ont eu leur premier téléphone, et je remercie ma mère de ne m’en avoir offert un que trois ans plus tard. Je suis de la génération des susceptibles à fleur de peau qui ne supportent aucune remarque et se braquent dés qu’on leur parle. Je suis de la génération des «1 mariage sur 2 finit en divorce » et qui ne croit plus ni en la famille ni en l’amour. Je me souviens que la plupart des parents de mes amis sont divorcés ou ne vivent plus ensemble, comme c’est le cas de mes parents également. Je suis de la génération où les parents ne comprennent plus les enfants, et où les enfants ne savent plus s’exprimer de façon à être compris. Je suis de la génération des SMS et des fautes d’orthographe, et de celle qui ne s’intéresse plus à la culture. Je suis de la génération du langage vulgaire et de la politique des « 15 gros mots par phrase ». Je me souviens que le premier que j’ai appris c’était le mot « dégueulasse ». Je suis de la génération où la télévision accompagne les repas et tue la communication familiale. Je suis de la génération des yeux fuyants et de ceux qui n’osent pas se regarder dans les transports en communs. Je suis de la génération du renfermement sur soi, de celle qui considère comme mal-vu d’adresser la parole à des inconnus dans la rue.
Je suis de la génération des amalgames et de l’intolérance, du racisme et de l’homophobie. Je me souviens des massacres d’homosexuels en Tchétchénie retransmis aux informations, et de leur persécution quasi quotidienne, et je me souviens de toutes les polémiques et les manifestations contre le mariage pour tous, contre la PMA et l’adoption pour les couples homosexuels. Je suis de la génération des révoltés qui ont conscience qu’ils doivent s’impliquer dans la vie citoyenne, mais qui ont du mal à définir quelles causes leur tiennent à cœur. Je me souviens des manifestations lycéennes et étudiantes pour le climat, mais je me souviens aussi des manifestations lycéennes de l’an passé qui ont terriblement dégénéré, car je suis de la génération des violents qui ignorent comment s’exprimer autrement que par des cris et des conflits. Je me souviens des gaz projetés par les CRS qui brûlaient les yeux, et de toutes ces personnes masquées qui ont mis le feu, renversé des voitures, fracturé des magasins et détruit les vitres des arrêts de bus. Je me souviens des aboiements des chiens policiers et de la fumée qui s’élevait haut dans le ciel, et du bruit du verre cassé sous les chaussures, et des insultes qui fusaient de tous les côtés. Je me souviens des blocus à l’entrée des lycées et des élèves hués et injuriés, voire violentés, car ils ne voulaient pas manifester, car je suis de la génération qui ne respecte plus la liberté de penser et qui veut imposer aux autres sa façon de voir les choses. Je suis de la génération qui voit mourir tous les jours des dizaines de migrants, et de celle où le fond de la Méditerranée est parsemé de cadavres.
Au fond je suis de la génération des névrosés et des inadaptés au monde tel qu’il est aujourd’hui. Je suis de la génération des attentats, et de celle qui a appris à banaliser la mort, car elle est tellement vue à la télévision qu’elle en devient presque habituelle et familière. Je suis d’une génération désenchantée qui ne sait plus en qui, ni en quoi, ni même si elle doit croire. Je suis d’une génération troublée qui ne sait pas comment aborder la vie ni le passage de l’enfance à la vie adulte, une génération qui se réfugie dans les écrans, l’alcool et les drogues parce que le rapport aux autres et au monde est beaucoup trop complexe et compliqué.
"Il y a certaines choses que je ne peux dire à personne, sauf à ceux qui ne sont plus là."
"Parfois, on demande à notre corps de parler à notre place de nos douleurs, des histoires qu'on cache en soi."
Ava Dellaira
Avatar du membre
Le Merle Blanc
Cygne chanteur
Messages : 503
Enregistré le : 22 décembre 2016, 20:46

Re: Je suis de la génération

Message par Le Merle Blanc »

Bonjour Blacktears.
Je ne sais que répondre à ton texte, je crois qu'il me faudrait plus long écrit que le tien pour l'analyser.
Il ne faudrait pas que cette sombre description de l'évolution des générations devienne une marée noire.
Il faut retrousser les manches et tenter de faire d'un monde sombre une espérance de gris ou perce quelques
rayons de lumière. Gros bisous.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau
Avatar du membre
Liza
Grand condor
Messages : 1533
Enregistré le : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Re: Je suis de la génération

Message par Liza »

Je vais le lire aux doigts, ce sera mieux.
Il y a quelques erreurs dans les accords.
Après le dîner (je suis au couvent), on dîne à 19 h.
On ne me donne jamais rien, même pas mon âge !
 
Ma page Spleen...
Répondre