Retour.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Retour.

Message par Le Merle Blanc »

Quand dans quelques années sur une plaine nue,
Les ravageurs moteurs leurs enfers auront tus
Qu'il ne nous restera au silence éperdu
Que le chant des oiseaux la brise bienvenue...

Quand dans le vague à l'âme, du moderne déchu
Le ciel se couvrira de larmes de pluie drue
Et qu'il faudra aux êtres reprendre le dessus
Oubliant les infâmes rapports dissolus.

Restera-t-il encore, feuille aux arbres ventrus,
Et rosée sur les herbes au soleil diffus?
Entendrons-nous chanter dans le vent absolu
Un refrain d'avenir sur sa corne bossue.

Restera-t-il à l'homme en son savoir perdu
Suffisantes sources pour survivre déçu
Assez de force aux bras vigoureux et velus
Pour tenir un cheval... pousser une charrue.

02 12 2017
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Répondre