Tendre guerre.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Tendre guerre.

Message par Le Merle Blanc »

" Mignonne allons voir si la rose"
Disait le poèt' sous l'alcôve
En caressant de douces choses
Sous le parfum des satins mauves,
Là où les vers, là où la prose
Taisent du dessin les couleurs
Là où le tourbillon des poses
Emmêle la douceur des cœurs.

Sur un chemin drapé de rose,
Les fanfreluches la dentelle
Attir 'le démon éternel
Sur un rocher où s'interpose
Le ressac et le flux des plages,
L'aubépine et la haie d'épines;
Là où le sable des rivages
Se mêle de frissons sublimes.

Sur des pierres semées d'albâtre
Nichent vos rêves de déesse,
Dans le rire dans l'allégresse
D'un horizon ruiné de plâtre,
Et sur la route de la peine
Où se côtoient l'amour la haine
Votre ruse déploie ses chaines
Sur le velin de votre plaine.

Larmes de joies sur vos joues glissent
Tandis que les âmes frémissent
Dans un terrible jeu de pistes
Où l'être devient un artiste;
Dans l'ouragan, dans la tornade,
Gémissent toutes les aubades
Sur des dun' de sable bleui
Dans la candeur de votre lit.

S'interpellent dans la ruelle
Quelques imminentes querelles
Qui s'ébattent dans la rivière
" Où boivent les chevaux du roi"
Là où l'espoir le désarroi
Sur votre lagon de mystère
De toutes leurs lueurs appellent
A la tendre guerre charnelle.


FIN 2015
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Avatar de l’utilisateur
Blacktears
Jeune colibri
Messages : 42
Inscription : 09 avril 2017, 15:49

Re: Tendre guerre.

Message par Blacktears »

:coeur:
"Il y a certaines choses que je ne peux dire à personne, sauf à ceux qui ne sont plus là."
"Parfois, on demande à notre corps de parler à notre place de nos douleurs, des histoires qu'on cache en soi."
Ava Dellaira

Répondre