Les étrangers du coeur.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Les étrangers du coeur.

Message par Le Merle Blanc »

Les étrangers du cœur.

Ils vivent cote à cote
Dans les soupirs, les fautes,
Sans s'entendre sans se voir
Une existence noire;
Leurs regards qu'il faut croire
Sans éclat sans soleil,
ont perdu tout le miel
Des nuances d'espoir.

Ils se parlent encore
Parfois du bout des dents,
Dans le silence mort
Des aléas du temps,
Plus de rir' dans leurs yeux
Des lèvres sans sourires,
Ils se trainent à deux
Sur une barque-ivre.

Ils cachent leurs peines fortes
D'une atroce pudeur
Où se ressent la peur
De commettre l'erreur,
Se referment les portes
Des allées de passion
Au ténébreux frisson
D'une maison prison.

De l'amour ils ont eu
Qui s'est tari un jour,
Par un déclin détour
Où leur joie s'est perdue;
Il y a tant de tours
Dont s'effrite le sable
Que leur château minable
Sombre à l'oubli des jours.

Les yeux de leurs enfants
Portent la pein' du temps
Sur le parcours malsain
De leurs pas incertains,
Cherchant dans le regard
Du père, de la mère,
Une lumière d'espoir
Un rêve une chimère.

Ainsi s'en va la vie
Sur un lac asséché
Où gronde le tonnerre
Des orages pervers,
Chaque acte est un péché
Chaque parole un cri
Sur la furie amère
Des sentiments travers.

Ils vivent près l'un l'autre
Sur un bateau perdu,
De joie il n'y a plus
Ni par l'un ni par l'autre,
Leurs êtres appauvris
S'effacent en rancœur
Sur une étoile sans vie...
Les étrangers du cœur.

Début 2013... modifié le 10 09 2017.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Répondre