Ëtre un homme.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Ëtre un homme.

Message par Le Merle Blanc »

Il était un petit enfant
Qui rêvait devenir un homme,
Il était haut comme trois pommes
Léger comm' le souffle du vent.
Il n'était guère intelligent
Mais dans sa tête murmurait
Un doux ruisseau qui le poussait
Vers des rêves effervescents.

" - Pour être un homme, disait l'enfant:
Il faut maîtriser la lecture."
Et il apprit les écritures
Les chiffres les lettres passionnément...
Il se lassa de son savoir
Qui ne lui servait que d'ennui,
Il voulut rêver d'autre espoir
Et ne plus vivre par l'écrit.

"- Pour être un homme, disait l'enfant:
Il faut posséder un couteau,
Être sans peur sereinement
Croire en sa force et parler haut..."
Mais le couteau perce la poche,
La force n'est pas sans reproche,
Si la main tremble défaillante,
A quoi bon une arme vaillante.

"- Pour être un homme, disait l'enfant,
Il faut posséder un fusil,
Faire la chasse aux mal appris,
La fleur aux dents, le cœur au chant;
Traquer au bois les animaux
Vivre de gloriole et de chasse...
Tenir au bout de son tuyau
La vie de ce qui vient en face..."

Un jour de juin, le petit homme,
Fut appelé par la patrie;
Pauvre soldat bête de somme
Destinée à nulle survie.
Sur l'échiquier des grands assauts
Où la mort rode hors son cachot,
Dans la boue le froid la misère
Où tout être n'est plus un être.

Au fond des bois, la peur au ventre
Tapit comme un renard blessé,
Tremblant de froid de faim vibrante
La peau, les lèvres asséchées.
Les yeux ouverts sur la fatigue,
Le rêve d'une vie tranquille...
Au lieu d'être sur l'horizon,
La prochaine chair du canon.

Soudain se dresse devant lui,
Un être tout aussi tremblant...
Le doigt crispé sur la détente
Pauvre visage aux yeux de feu,
Pour qui la vie n'a plus d'attente,
Plus d'espérance, plus d'interdit...
Âme brulée, cœur défaillant,
Pauvre être perdu sous le feu.

L'enfant qui voulait être un homme
D'un geste brisa son fusil,
Fit ce que tout être en somme
Devrait faire devant autrui...
Les bras ouverts vers l'inconnu,
Aux lèvres brillant un sourire...
Emplit d'espoir vers l'avenir,
Il s'avança la main tendue...

Sur le sentier il repartit
Tournant le dos à l'ennemi,
Sans peur, sans crainte, la paix au cœur
Ivre de joies et de bonheur.
La tête pleine de sagesse,
Le pas léger l'allure alerte,
Par les champs et les prairies vertes,
Être joyeux toute noblesse.

Le grenadier désemparé
Caresse du doigt la détente,
Sur les épaules vise l'homme...
Puis redresse son arme haute,
Tire dans les nuages moirés;
La tête pure de toute faute
Il jette l'arme sans repentir...
Voila ce que c'est qu'être un homme.

--- FIN 2010 DEBUT 2011
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1893
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Ëtre un homme.

Message par Dona »

Waouh !


Alors là : chapeau l'artiste !


Pas de mots pour l'instant pour te dire mon admiration: j'en ai le souffle coupé !


ps : dis donc Merle blanc, c'est revenu l'inspiration hein ? :D

Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Re: Ëtre un homme.

Message par Le Merle Blanc »

Merci Dona... mais ce poème est déjà ancien, 2010.2011.
ceci dit, ravi de te satisfaire à plus.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Répondre