Nom de diable

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Mr Strangeweather
Pie volage
Messages : 123
Inscription : 30 avril 2016, 21:11

Nom de diable

Message par Mr Strangeweather »

Il était une fois,
Je crois,
A moins que je ne l’aie rêvé, parmi d’autres merveilles,
Quand tes longs bras fins s’attardaient encore autour de mon cou.
A moins que tu ne l’aies chanté doucement à mon oreille,
Quand le dos de tes mains pâles caressait encore mes joues.

Il était une fois,
Je crois,
Un diable qui voulait changer de nom.
Il en avait plus qu’assez
De tous les sobriquets
Qu’on lui donnait dans les chansons.

On l’appelait l’implacable, le pernicieux, le triomphant.
C’était un diable retors,
Etranger au remords.
Il s’infiltrait dans les vies,
Il éteignait les envies.
On l’appelait le redoutable, le sinueux, l’omnipotent.

Tous ces noms ternissaient son image.
Il voulait un tout autre message :
Un petit nom innocent
Qui ne montrerait pas les dents.

Alors on l’appela … le Temps.

Tes longs bras fins,
Le dos de tes mains,
Il a fait son jeu
De les emmener.

Je n’ai plus que ma plume,
Nos souvenirs en brume,
Et mes yeux
Pour pleurer.
They are driven by a strange desire, unseen by the human eye.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1893
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Nom de diable

Message par Dona »

Mr Strangeweather a écrit :Il était une fois,
Je crois,
A moins que je ne l’aie rêvé, parmi d’autres merveilles,
Quand tes longs bras fins s’attardaient encore autour de mon cou.
A moins que tu ne l’aies chanté doucement à mon oreille,
Quand le dos de tes mains pâles caressait encore mes joues.

Il était une fois,
Je crois,
Un diable qui voulait changer de nom.
Il en avait plus qu’assez
De tous les sobriquets
Qu’on lui donnait dans les chansons.

On l’appelait l’implacable, le pernicieux, le triomphant.
C’était un diable retors,
Etranger au remords.
Il s’infiltrait dans les vies,
Il éteignait les envies.
On l’appelait le redoutable, le sinueux, l’omnipotent.

Tous ces noms ternissaient son image.
Il voulait un tout autre message :
Un petit nom innocent
Qui ne montrerait pas les dents.

Alors on l’appela … le Temps.

Tes longs bras fins,
Le dos de tes mains,
Il a fait son jeu
De les emmener.

Je n’ai plus que ma plume,
Nos souvenirs en brume,
Et mes yeux
Pour pleurer.

Je ne sais pas pourquoi... J'ai du mal avec celui-là. La personnification du Temps sous forme d'un diable me dérange un peu. C'est la strophe 4 essentiellement. On comprend bien le but de la manoeuvre mais il y a ce lieu-commun qui casse un peu l'ensemble. Par contre, partir d'une strophe très longue (pour évoquer le bonheur?) et arriver à une strophe très courte (pour évoquer le malheur, la perte?) est vraiment bien maîtrisée.

C'est un beau poème cependant. :)

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4015
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Nom de diable

Message par Montparnasse »

Et bien moi, j'ai beaucoup aimé ton poème. Et je dirai pourquoi, demain ! :)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4015
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Nom de diable

Message par Montparnasse »

Certes, la forme de ton poème n'est pas aussi régulière que d'habitude ; mais j'aime aussi casser la forme, comment pourrais-je te le reprocher ?

Dans la première strophe, ce que j'aime beaucoup ce sont les correspondances des vers 3 / 5 et 4 / 6. Les rimes sont riches, la musicalité est évidente. Seul bémol, le point après "cou" qui rompt le rythme. Je verrais plutôt un point virgule, voire même une virgule, pour que ta strophe soit vraiment un ensemble et qu'elle résonne sans heurt.

La métrique de la strophe 3 est irrégulière mais impeccable. Ne change rien !

Ici : "Alors on l’appela … le Temps.", je te suggère : "On l’appela alors… le Temps." Je trouve que ça passe mieux.

Dans la dernière strophe, quitte à sacrifier une rime, autant changer le second vers pour : "Nos souvenirs brumeux,"

Ce qui donnerait, en rassemblant les deux derniers vers et en inversant :

Je n’ai plus que ma plume,
Nos souvenirs brumeux,
Et pour pleurer, mes yeux.

Quoi qu'il en soit, l'auteur est roi, et ton poème est, parmi ceux que j'ai lus, l'un des plus vivants. Merci ! :super:
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4015
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Nom de diable

Message par Montparnasse »

J'ai aussi écrit un poème sur le Temps, l'année dernière : "La Clepsydre d'argent". Je le posterai dans quelques semaines...
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Répondre