Musique

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Liza
Grand condor
Messages : 1523
Inscription : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Re: Musique

Message par Liza »

Tu l'auras voulu, une de plus !
On ne me donne jamais rien, même pas mon âge !
 
Ma page Spleen...

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

Image

Madagascar (I)

J'abordais l'Ile aux Nattes par le Sud,
Survolant son lagon, pointe extrême de l'archipel
Qu'elle forme avec Sainte-Marie, au Nord-Est de Madagascar.

L'océan indien y est repoussé par un récif circulaire,
Qui l'empêche d'étendre sur lui, sa couleur bleu acier
Et son aspect peau d'orange.

Tout le reste de l'archipel occupe l'horizon, verticalement,
Comme un point d'exclamation qui recèle une terrible angoisse,
Et dans un plan horizontal, une ligne de nuages pommelés,
Le charge de ses grumeaux.

Le sable turquoise s'est recueilli entre l'île,
Au Nord, et la limite du récif.
Des langues marines, envieuses de ces trésors,
S'élancent depuis l'océan,
Et viennent lécher cet enfant chaud et satiné.

Les nymphes en ont fait un abris mœlleux,
Qu'elles partagent avec les papillons ;
Ce sont de doux esprits aux ailes argentées, diaphanes,
Nervurées comme celles des libellules ;
Leurs yeux charmeurs, équivoques,
Sont soulignés par le rimmel
Qui dessinent leurs longs cils.

Elles déploient dans le lagon,
Les courbes harmonieuses de leur corps ;
Avec leurs chairs souples et abondantes,
A la carnation laiteuse,
Sous lesquelles s'épanouit,
Le muscle puissant et élastique des poissons.

J'abordais aux îles proprement dites,
Et laissais ces divinités à leurs ébats aquatiques,
Emaillés de jeux voluptueux et lascifs.

Je me trouvais maintenant,
Au-dessus des terres principales de Madagascar.

Des falaises aux parois verticales,
Entouraient un lac silencieux,
Qu'aucune brise ne venait déranger,
Dont aucun souffle ne venait rider la surface ;
Le paysage se reflétait dans ce parfait miroir,
A partir de la ligne végétale des berges.

Ma vision s'engouffrait par cette ligne de fuite ;
Elle perdait la notion de la réalité,
Confondait haut et bas,
Dans l'image brouillée qui lui parvenait,
Et subissait l'assaut d'un vertige intense et tournoyant.

De multiples apparitions venaient défiler devant mes yeux.
Une étendue verte et liquide,
Envahit en profondeur par une algue microscopique,
Etait traversée par un homme noir, de petite taille,
Qui tenait dans sa main,
Un objet effilé et court comme un poisson.

Au centre, sur la rive opposée,
Se dressait un somptueux baobab ;
Il était entouré par une végétation arbustive
Qu'il dominait de sa taille majestueuse.

A suivre...
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

XLVII déjà. Bientôt la fin. Ca me ramène un an en arrière, avec une pointe d'émotion. Un aboutissement qui faisait battre mon cœur. Aujourd'hui encore mais d'une autre façon.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

J'ai modifié La Prophétie (ponctuations, découpage, texte)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

Un fifrelin en moins pour La Clepsydre d'argent.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Liza
Grand condor
Messages : 1523
Inscription : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Re: Musique

Message par Liza »

J'aime la façon dont tu racontes. Je t'assure, si tu en as la possibilité, en PDF par exemple, fait lire ton texte, c'est très parlant.

Il y a un an, je n'étais pas née... sur le forum !
On ne me donne jamais rien, même pas mon âge !
 
Ma page Spleen...

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

Ah, tu veux dire de façon sonore. Je n'avais pas compris. Du moment que c'est quelqu'un d'autre qui parle ça me va. Je ne suis pas un bon orateur, je ne lis jamais mes textes à haute voix. J'opterais plutôt pour le murmure intérieur, façon oracle (avec le déguisement et tout...) ou les incantations de la pythie de Delphes (tiens justement, Le Delph se lit comme ça)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

Image

Madagascar (II)

Au milieu d'un brouillard cendré,
Je vis de longs enfoncements de chairs calcinées
(des chairs tenaillées par le désir et la foi,
joueuses comme des mains d'enfants,
Qui goûtaient, au même instant, le salut et la fin,
Ancrés dans leurs ruines fumantes) ;

Des nuits menacées par l'œil rond des clochers,
Des pierres au granit rugueux, des murs froids,
Où le minéral se fissure,
Rompt et craque en libérant sa pulpe.

Plus loin, une trompette de jazz
Egrenait ses notes coulissantes
(fluides comme du papier mouillé)
Et s'enfonçait lentement dans la nuit.

Au bord d'un maigre cours d'eau, un oiseau se baignait.
Il plongeait sa tête, battait des ailes pour s'asperger.
Une lumière nacrée illuminait cette scène :
Des gouttes ruisselaient sur son plumage sombre,
Son œil brillait d'une émotion
Que seule la nature peut donner.

Plus tard, je me voyais marcher
Sur une route goudronnée.
L'écho de mes pas retentissait.
J'entendais battre un cœur ;
Son rythme était sourd et précipité.

La voûte céleste était constellée d'étoiles ;
Ces étoiles ressemblaient à de fins chalumeaux
Qui perçaient la toile mate tendue au-dessus d'eux.

Devant moi, un visage se dressait ;
Une moitié de ce visage était celui d'une femme
(ses yeux avaient une expression stupéfaite).

L'autre moitié était végétale, composée de feuilles argentées,
Veinées de noir, avec une fleur jaune à la place de l'œil,
Un pétale nacré au coin de la bouche,
Et un escargot très pâle près du menton.
Autour de ce visage, s'étalait une végétation
A l'éclat bleuté.

Une autre femme m'apparaissait :
Elle était allongée, avait la bouche ouverte
Et la tête vers le bas.
Ses lèvres rouges vif,
Laissaient voir l'arc supérieur de ses dents.
Elle portait une robe blanche, amplement festonnée,
Avec un corset de soie verte, bordé d'une frise blanche.

Sa poitrine généreuse, couleur de l'albâtre,
Etait partiellement visible,
Car sa main, s'appuyant juste au dessous,
La faisait émerger sous la pression.

Ses yeux fermés, ses longs cheveux bruns,
Etalés transversalement,
Sa main gauche se portant nerveusement à la clavicule,
Toute son attitude, exprimait une crispation et une souffrance.

Soudain, je sentis naître dans le creux de mes mains,
Une présence chaude et soyeuse ;
La douceur d'un plumage, un fin duvet, au milieu duquel,
Nerveuses, des pattes s'agitaient !

Alors que je regardais une blessure que j'avais à la main,
Je vis s'écarter les bords de la plaie ;
Des lèvres charnues comme la pulpe d'un fruit,
En sortaient et m'appelaient !
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Liza
Grand condor
Messages : 1523
Inscription : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Re: Musique

Message par Liza »

Deux écoutes sans bien comprendre, à la troisième peut-être !
On ne me donne jamais rien, même pas mon âge !
 
Ma page Spleen...

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Musique

Message par Montparnasse »

A propos de Madagascar I, II et III, de même que pour Dream On I et II, je ne peux rien expliquer. J'ai essayé de revenir – précisément – à mon inspiration du début, à sentir, à ne plus réfléchir. Je ne dis pas que c'est bon, je dis seulement que c'est vrai ;)

Aujourd'hui, j'ai corrigé Madagascar I, II et III (pour jeudi prochain), n'étant pas satisfait. Quand je l'ai écrit il y a un an, j'ai tout de suite senti que Madagascar serait ma (?) limite, une pierre d'achoppement, un puits sans fond. Il a tenu ses promesses.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Répondre