Une trêve pour demain.

En vers ou en prose !
Répondre
Avatar du membre
Le Merle Blanc
Cygne chanteur
Messages : 500
Enregistré le : 22 décembre 2016, 20:46

Une trêve pour demain.

Message par Le Merle Blanc »

Sur le miroir de l'eau
L'onde s'en va légère
Accrochant aux roseaux
Ses reflets de lumière,
Les rayons du soleil
Eclatent leurs étoiles
Sur les glaces vermeils
Qui leurs servent de toile.

Dans la proche rosée
Croasse une grenouille
Et sur l'herbe mouillée
Les poules d'eau farfouillent;
Quelques poissons frileux
Glissent nonchalamment
Puis détalent peureux
Dans l'ombre bienfaisant.

Le héron s'est posé
Au dessus du miroir,
Son long bec acéré
Scrutant le déversoir
Espérant au menu
Une assiette de choix
Pour servir les vertus
Dont il se dit le roi.

Loin sur l'azur bleuté
Les corbeaux caracolent
En sinueux ballets
En longues farandoles;
Buses et éperviers
Gracieusement tournoient
Epiant un déjeuner
De leurs regards sournois.

A l'aurore des bois
La renarde glapit,
Une biche aux abois
Tremblante s'est tapie,
Et le chasseur déçu
Poursuivant son chemin
S'efface malvenu
En grands pas incertains.

Les cheminées du bourg
En fumeroles grises
Salissent et labourent
La clarté insoumise
Tandis qu'en le lointain
Circulent téméraires
Les ronflements malins
Des matins éphémères.

S'écoule un temps nerveux
Morose et sans saveur,
Sous la voute des cieux
Sur un décor menteur
Où l'image rêveuse
Que l'on voudrait bénie
Dans l'eau marécageuse
S'enfonce pour la nuit.

Fermons les yeux amis
Sur les beautés perdues,
La terre anéantie
Les forêts disparues,
Il faut dans le déclin
En conserver le rêve
Espérant pour demain
Le retour d'une trêve.

02-03 2021.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau
Répondre