Les voleurs volés.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Les voleurs volés.

Message par Le Merle Blanc »

Je vous soumets un texte écrit à la demande de Blacktears en 2019 pour un devoir à la fac
Les profs voulaient un poème façon La Fontaine mais incluant un banquier ou un personnage d'état.
Je lui ai concocté celui-ci en un week-end, je me permets de vous en faire profiter.

Dans son bureau un ministre
Ressassait ses heures joyeuses
Où l'or des banques radieuse
Ruisselait limpide et moqueuse
Sur le tapis de velours bistre.
Passant son temps à picorer
De-ci de-là l'or alléchant,
Son bas de laine grandissant
Sonore de multiple argent...
Image qui faisait rêver.

Mais toute histoire à une fin
Il tapota sur le clavier
Afin d'appeler le banquier
Qui pourrait lui dissimuler
Au monde l'infâme larcin.
La politesse étant d'usage
Il se composait un discours
Se remémorant tour à tour
Dans sa tête ses mauvais tours
Dont il fallait taire l'image.

"Oserai-je mon cher ami,
Vous entretenir un moment?
-Faites donc j'ai quelques instants
Pour vous je prendrai tout le temps
D'écouter votre litanie.
-Voyez-vous, il s'agit d'argent...
-Cher ami je l'avais compris
Cette argent brule votre vie
Vous rendant malade d'ennui
La peur dans votre voix se sent.

-Peur? je n'ai qu'un peu de fatigue!
-Mon cher, la peur vous paralyse,
Voyez il faut que je vous dise:
Bien mal acquis ne s'éternise
Toujours renaissent les intrigues.
-Vous osez faire la morale
Banquier! Osez vous regarder,
Nantis vous ne pouvez nier
Les comptes dont vous vous servez...
Prime sale gain infernal.

-Laissez s'éteindre la colère
Qui dans votre regard afflue
Le vol dissimulé n'est plus
Qu'un effroyable superflu;
Comme nous l'on appris nos pères
Qui maquillaient les exactions
Vidons la manne des impôts
Du peuple qui courbent le dos
Faisant déborder au ruisseau
L'or et l'argent à profusion.

-Vous me sortez d'un mauvais pas
Je cache vos avoirs suspects,
N'ayez ainsi aucun regret
Nos échanges resteront secret
Ensemble livrons le combat.
-Je cède donc à l'insistance
Et à l'appât de nouveaux gains,
Car si je cache vos larcins
Il faut qu'ils me rapportent bien...
Comprenez-vous mon espérance?

-Vous vous enrichissez je crois
Un peu à tous les râteliers!
Mettons-nous d'accord et croyez
A complète sincérité
Puisque l'obligeance fait loi.
-Je n'attendais pas moins de vous,
Comment allons-nous procéder?
Car il ne faut pas ébruiter
Notre étrange opportunité...
A m'accueillir préparez-vous.

Pendant qu'ils divisaient ainsi
Passait par la porte un manant,
Qui instruit du complot présent
S'occupait à chercher l'argent
De par les bureaux endormis.
Flairant dans un coffre l'esquisse
D'un bénéfice détaxé
Il prend le magot amassé
Et s'emploie à le transporter
Loin de-là sur un compte... en Suisse.

2019.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 4000
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Les voleurs volés.

Message par Montparnasse »

Très réussi. Ils ont dû bien rigoler à la fac. ;)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Re: Les voleurs volés.

Message par Le Merle Blanc »

Bonjour Montp et merci, ma petite merlette a été invitée à le lire devant tout le cours et a été complimentée.
Elle ne m'avait guère laissé de temps, m'appelant un vendredi soir vers 21h; quand je lui ai demandé quel jour elle devait le rendre,
il le lui fallait pour le lundi matin ... Elle en fut donc en possession le dimanche midi. Je pense que je ne me suis pas trop mal débrouillé
sur ce coup là. Bonne journée à toi.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Répondre