Eveil d'automne.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 489
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Eveil d'automne.

Message par Le Merle Blanc »

La route est sinueuse entre deux rangées d'arbres
Où la lune frileuse étend ses lacs de marbre,
Où s'étire fileuse la rosée tremblante
Aux larmes peureuses de la bise naissante.

Là dans le silence d'une aurore pale
L'ombre bouillante livre un assaut magistral
Reliant aux branches des fils ténus de nuit
A l'heure où le rayon de l'astre du jour luit.

Quelques perles de pluie des nuages crépitent
Semant la zizanie sur la terre recuite
Prémices des orages des sombres horizons
Que le ciel infernal fait ressentir félon.

Et la lueur de l'aube s'alourdit au soleil
Illuminant le jour de myriades vermeil
Tandis que nagent bleu sur l'océan des cieux
Les volages oiseaux dans des danses de feu.

Tourbillonnent les branches feuillues dans le vent,
Courent de fines brumes, drap de lin sur les champs,
En duvet gracieux prélude de l'automne
A l'heure où les vignes font déborder les tonnes.

C'est la fin de l'été les jours s'appesantissent,
Les araignées d'octobre, dans l'air leur toile tissent,
Et la terre appauvrit des sublimes moissons
Prépare son sommeil partout à l'unisson.

14 11 2019.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Répondre